Envie d'être informé dès qu'un article parait ?

Le blog qui vous dévoile tout sur l'Inbound Marketing!

Current Articles | RSS Feed RSS Feed

Marketing 3.0 : Quand le Marketing devient romanesque

 
marketing 3

Non ne vous inquiétez pas, par « romanesque » nous n’entendons pas que le marketing d’aujourd’hui retourne à un état  « primitif » où toutes boites et télémarketing faisaient loi ; mais nous pensons plutôt à un marketing qui met les valeurs au centre de sa stratégie : valeurs humaines, valeurs morales, valeurs sociales et qu’il intègre de plus en plus le consommateur dans sa stratégie et sa communication.

A ce jour, on considère que le marketing 3.0 a surgit en réponse à plusieurs facteurs actuels que sont la mondialisation, l’infobésité et l’individualisme croissant. Le retour aux valeurs et l’implication du consommateur dans la promotion d’une marque ou d’une entreprise permet dès lors à l’individu d’exprimer sa créativité, d’exprimer ses valeurs et de faire partie d’une communauté.

 

Les fondements du Marketing 3.0

Le marketing a connu trois bouleversements majeurs :

  • Le marketing 1.0 se centrait uniquement sur le produit, adoptant une communication unidirectionnelle via des canaux traditionnels (courriers, publicités télé et radio)

  • Le marketing 2.0 quant à lui, a compris l’importance du consommateur, de ses envies et besoins. L’objectif est dès lors de créer l’interaction avec lui.

  • Le marketing 3.0 a ajouté à cette interaction la notion de valeurs et d’émotions. On passe ici d’un marketing relationnel à un marketing collaboratif.


Les principes du Marketing  3.0

marketing

Deux principes majeurs sont à garder à l’esprit quand on pense

au marketing 3.0 :

  • Les personnes ne sont plus considérées comme des consommateurs mais bien comme des individus pensants et ressentant.

  • Nous sommes indéniablement tournant vers un marketing de valeurs c’est à dire un marketing qui combat la concurrence par des actions moralement honorables et a comme objectif de « faire de notre monde un endroit meilleur ». Yves Rocher avec ses valeurs « green » en est un bon exemple.

L’individu/consommateur doit pouvoir trouver dans une marque une aspiration noble à laquelle il peut adhérer, il doit pouvoir se dire : « si j’achète un produit de cette marque, je fais quelque chose de bien ».

Un consommateur aimant une marque et adhérant à son discours est un consommateur fidèle qui défend cette marque, en parle et devient dès lors acteur lui même de sa communication.  

Or, comme nous le disions dans notre article traitant du Bouche-à-oreilles, la publicité sur le comportement d’achat continue de diminuer au profit de la recommandation d’amis, de l’avis de la communauté, etc. Les expériences et avis d’autres consommateurs sont naturellement plus crédibles qu’une publicité d’où l’importance d’engager son consommateurs/internaute à votre marque.

Les fondamentaux du Marketing 3.0

Les marketers et dirigeants d’entreprises doivent aujourd’hui garder quelques points fondamentaux à l’esprit s’ils veulent encore séduire et fidéliser leurs clients:

  • Reconnaitre que le pouvoir appartient maintenant aux consommateurs

  • Baser sa communication sur des valeurs plus que sur un produit

  • Définir quelles valeurs vous voulez mettre en avant et créer ainsi un univers autour de votre marque 

  • Créer une communauté autour de votre marque et la faire participer à votre communication

  • Donner une information à valeur ajoutée et ciblée

  • Identifier les attentes des consommateurs et communiquer en fonction

  • Faire participer le client, interagir avec lui et votre communauté

     

Les marketers 3 .0 ont aujourd’hui un nouveau défi, penser à des stratégies qui engendrent plus du Return On Engagement que du Return On Investment. Aujourd’hui l’objectif principal n’est plus seulement d’attirer un client mais c’est de le garder.

Pour ce faire, le client doit d’une part sentir que la  marque répond à ses besoins, satisfait ses envies et d’autre part qu’elle répond à un besoin plus philosophique ou métaphysique qu’est la recherche de l’action juste.

L’objectif d’une marque ne serait-il dès lors pas aujourd’hui de déculpabiliser le consommateur quant au fait de consommer ?

Comments

"un marketing qui met les valeurs au centre de sa stratégie : valeurs humaines, valeurs morales, valeurs sociales" : On va finir par se fâcher, arrêtez de tout pourrir. 
 
Pour rester dans les aberrations, vos semblables de l'UMP, en France, indiquent aussi vouloir "restaurer la confiance dans les 2 mois à venir", valeur que vous ignorez également tant cela ne s'achète pas. 
 
L'argent ne peut pas tout, et il est bien plus simple de détruire que de créer. Alors réveille-toi et devient une femme au lieu de partir sagement aux ordures comme tes prédécesseurs pour "toucher ta part", toi Aurore Mathelot. 
 
En fins stratèges, vous pensez peut-être pouvoir retourner votre veste si la situation venait à chauffer, mais vous ne ferez pas illusion une seconde. 
 
"Ho-hé ho-hé, matelot ! Matelot navigue sur les flots" : Merci pour les marées noires et vivement que ton bateau coule. 
 
Je ne vous salue pas, parasites de la nature.
Posted @ Saturday, June 07, 2014 6:42 AM by PadaCore
Bonjour Monsieur, 
 
J’ai hésité à répondre à votre commentaire… devais-je vraiment m’abaisser à me défendre et, par la même, donner du crédit à un commentaire qui ne vaut même pas la peine d’un coup d’oeil ?  
Puis finalement, l’envie m’a prise car il paraît qu’on n’a que le bien qu’on se donne et voyez-vous, j’ai envie de m’amuser un peu en cette fin d’après midi. 
 
Seulement voilà, en relisant votre post je me suis demandé par quel bout commencer… Dois-je souligner la mauvaise construction de vos phrases… dois-je relever vos parallèles douteux avec une quelconque appartenance politique qui serait mienne ? Dois-je m’insurger contre votre manque de politesse à mon égard ? Ou encore me consterner face à la vacuité de votre réflexion ? 
 
Nous connaissons-nous ? Votre agressivité me viserait-elle vraiment personnellement ou serait-elle le simple reflet d’une frustration dont vous souffrez ? 
 
Trêve de questions dont, finalement, les réponses ne m’importent guère… Mon temps est précieux, je vous laisse donc. 
 
Un petit conseil tout de même… si vous voulez être pris au sérieux, évitez de vous rabaisser de la sorte et donnez-moi un argument qui mérite d’être débattu! 
 
Je vous souhaite une bonne soirée. 
 
Posted @ Tuesday, June 10, 2014 11:10 AM by Aurore Mathelot
Post Comment
Name
 *
Email
 *
Website (optional)
Comment
 *

Allowed tags: <a> link, <b> bold, <i> italics